L’envol de la solitude ?

thumbbig-77056

L’Homme est un solitaire qui a besoin des autres…

On m’a toujours dit que j’avais un regard de poète maudit, mélancolique. Je me qualifierai plutôt comme étant une sorte de monstre de mélancolie. Déçu des Hommes jusqu’à l’os, je continue à marcher. Une sorte de puzzle ambulant qui sème ses pièces, voulant marquer la vie des autres.

Les autres, ces gens qui font notre quotidien.

Les gens sont des oiseaux qui traversent nos vies. Certains n’y demeurent pas longtemps, ils se perchent sur les cimes de notre quotidien puis reprennent leur envol pour ne plus revenir. D’autres, moins nombreux, font un bout de chemin à nos côtés, mais le vent tourne et les emporte loin de nous. C’est inéluctable : tout comme on ne peut retenir le temps, on ne peut lutter contre les ouragans qui bouleversent nos existences. Puis, des fois, quelques personnes font leur nid dans nos vies, s’y logent pour ne plus jamais nous quitter. Elles descendent des nuages, et, sans même savoir comment, leur lumière inonde notre vie. Comme des petits soleils tombant des cieux, emportant avec eux des fragments d’éternité, leur liberté est enivrante.

Ce sont les plus beaux oiseaux.

David.

Publicités

Héros et Héroïne

hero-wallpaper2-600x338

Qui n’a jamais rêvé d’être un héros, aux pouvoirs extraordinaires et à la destinée hors norme ?

On a tous déjà voulu, dans nos espoirs et nos rêves les plus fous, être l’instigateur d’un renouveau, d’un changement infini du monde dans lequel on se trouve. Transformer le monde, pour le rendre meilleur, quelle utopie … une utopie que tout le monde garde ancrée à l’intérieur de son esprit. Et tout cela parce que rêver d’un monde meilleur est un délice sans nom, imaginer un ciel plus bleu, des cœurs et des âmes enfin unies… Redonner le sourire au visage du monde, et enlever la souffrance visible qui tire les traits éternels de ce visage anguleux du monde.

Qui ne l’a pas espéré du fond du cœur ?

Espérer effacer le mot douleur du vocabulaire de chacun, mais ce serait une sombre erreur que de faire ceci, car la douleur est un des piliers de la vie, elle est comme un repère dans chaque chemin que nous décidons d’arpenter. La souffrance est un don pour nous faire sentir réellement vivant, nous nous devons de le chérir à chaque instant de notre existence. Les mots ont un réel pouvoir, ils peuvent tout changer, et je persiste à croire que c’est possible. On ne peut sécher chaque larme, on ne peut effacer chaque cicatrice, mais par un simple mot, une simple présence ou encore un simple geste, on peut aider telle ou telle personne à affronter sa peine, sa douleur ou sa souffrance. Nous sommes des héros si nous voulons l’être et seulement si nous acceptons le fait de ne pas avoir le pouvoir des super-héros que l’on peut admirer.

On peut dire que nous sommes tous des héros ou des héroïnes de notre propre vie; nous régnons en maître sur notre existence et notre univers. Malgré tout, quelque chose nous échappe, et ce quelque chose n’est autre que le futur, l’avenir… cette notion que tant de personnes ont essayées de définir, mais qui reste hors de portée aux êtres foulant cette terre. Nous sommes à la merci de notre destin, il nous manipule et même si par moment nous pouvons faire de notre futur ce que nous voulons, nous serons toujours de simples pantins lâchés dans un océan sans aucune bouée et en aucun cas prêt à supporter tout ce qui s’en suivra. Épreuves et surprises, voilà ce que nous réserve l’avenir, et je ne veux pas paraître condescendant, mais j’ai la seule solution pour s’y préparer de la meilleure des manières possibles.

Vous voulez la savoir ?

D’accord, mais ce n’est pas à la portée de n’importe quel être. Il suffit juste de garder un œil sur le passé pour ne pas refaire les mêmes erreurs, vivre le présent pleinement et follement, et envoyer un œil vers le futur pour pouvoir imaginer et surtout se préparer à ce qu’il pourrait nous tomber dessus. Forgez votre âme et votre cœur comme il se doit, et vous pouvez être prêts à affronter le futur.

Tout n’est que paradoxe.

S’il est parfois grisant d’imaginer ce que l’avenir pourrait nous réserver, et rêver à toutes sortes de choses, il faut toutefois garder les pieds sur terre. Car l’inconnu à une force inestimable et infini, c’est quelque chose d’attirant, et tout le monde aime être surpris. Il ne faut pas tout planifier, des fois il faut se laisser emporter par le flot perpétuel et changeant de la vie.

Mais quelque chose subsiste, quelque chose qui pourrait faire perdre les moyens à n’importe qui… cette chose n’est autre que la peur. Ce poison va se distiller en nous lorsque l’on va réaliser que nos projets et nos rêves risquent d’être mis à mal par toutes sortes d’imprévus, de contretemps, ou d’intention qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Tout ceci nous tombe dessus à une vitesse ahurissante, marchant lourdement sur notre histoire, piétinant n’importe quel souvenir et voulant happer notre âme, notre esprit et notre cœur vers un endroit des plus sombres et dangereux qu’est le néant. C’est un lieu d’une noirceur abyssale, où se terre chacun de nos souvenirs, chacune de nos pensées que l’on n’a pas su attraper. Ce lieu appelle impunément notre mémoire, il veut voler tout ce qui nous est cher, il ne tient qu’à nous de nous battre pour conserver chaque parcelles de souvenirs et affronter ce voleur. Cette peur prolifère dans chaque fibre de notre corps, les doutes nous assaillent et plus rien ne nous parait possible. Elle ronge chaque barrière que nous essayons tant bien que mal de former, plus rien ne pourrait nous sauver… plus rien à part l’espoir. L’espoir, une chose qui ne vit que par la présence de la peur. Deux choses éternelles qui se complètent parfaitement. Il faut ressentir les deux pour pouvoir vraiment être prêt à vivre. La peur va vous murmurer continuellement que vous n’avez plus la force ni le courage d’être un héros, alors que l’espoir va tout simplement vous dire que vous êtes ce que vous êtes et que par votre volonté, tout est possible.

Donc pour morale, je ne peux vous dire que ce qu’il va suivre. Respirer, et attendez. Vous êtes prêts ? Très bien… A défaut de ne pas pouvoir être celui ou celle qui pourra sauver tout le monde, nous sommes tous héros et toutes héroïnes de notre propre existence. Et des fois, par chance, nous devenons le héros ou l’héroïne de quelqu’un d’autre voir même de plusieurs personnes. Et lorsque cela arrive, nous nous sentons plus fort et plus puissant que n’importe quoi. Dans une phrase, dans un geste de réconfort, dans une épaule proposée pour pleurer, dans une blague destinée à faire sourire, dans une claque servant à remettre les idées en place, dans un moment de silence où tout mot serait dérisoire, dans un discours qui ne se finit pas mais qui est juste… derrière tout cela se cache un véritable héros…

Tout devient possible. Pour vivre, il faut être fort. Et être fort, qu’est-ce que cela veut dire ? C’est simple, être fort, c’est vivre. Cette déclaration va peut-être, surement vous déstabiliser, mais rien dans la vie n’est réellement compliqué, ce n’est que nous qui rendons ardues toutes choses. Donc soyez heureux et malheureux quand il le faut, ne nous évertuez pas à avoir le sourire quand vous ne l’avez pas, ressentez tout et n’importe quoi. Se lever, marcher, tomber, se faire mal et se relever avec vigueur et envie.

Mais surtout ne pas éviter de marcher…

David

 

Some thoughts about life…

67416899-thinking-wallpapers

Il existe trois coups de foudre : celui d’amour, ceux d’amitié et celui quand on comprend notre destin. L’amour est une lumière qui frappe notre monde et annihile les ténèbres. L’amitié est une force qui nous guide sur laquelle l’on peut s’appuyer. Le destin est ce à quoi nous aspirons, ce pour quoi l’on est fait.

La vie est un puzzle, les pieces les plus importantes sont bien cachées et il nous faut énormément de chance pour les trouver. Assembler les pièces une à une, dans le bon sens et peut-être que la fresque finale de la vie sera une très belle représentation de votre existence.

La vie n’est que ténèbres, et seules quelques lumières vous guident et vous font avancer. Lorsque la ou les lumières s’éteignent, il n’y a plus qu’un fond abyssal fait de noirceur. Ne perdez aucune occasion de dire ce que vous ressentez , de dire à quel point vous tenez à eux.

David

Life is a maze…

69619227-maze-wallpapers

La vie est un labyrinthe, seul nous ne pouvons que nous perdre.

L’amour et l’amitié sont le fil d’Ariane de tout à chacun, il faut du temps pour trouver les bonnes personnes qui vont créer ce fil salvateur qui nous fera avancer dans la vie et vivre. Il faut tenter de ne pas se perdre dans les méandres sinueux de ce labyrinthe car, à l’affût, se trouve des monstres appelés haine, violence, détresse, malheur … Il faut énormément de temps pour forger ce lien indéfectible. Une des personnes s’en va et c’est le fil qui craque et nous nous retrouvons perdus.

Ce qui fait que le fil tient le coup ? La confiance… Une chose si difficile à donner mais si aisément facile à détruire.

David.

Empire of dust

207n5z7

Nous nous trouvons dans un univers, dans un monde qui tourne sur lui-même, un monde fait de ce que l’on appelle des êtres humains. Une race qui est sensée être au-dessus des animaux mais qui se révèle être bien en dessous… Nous courrons à notre perte, la bêtise humaine croît et je ne pense pas qu’un quelconque remède à ce mal sempiternel existe. Chacun de nous arbore la graine du mal à l’intérieur et personne ne la détruit, nous vivons tous avec cette graine et nous l’arrosons de jour en jour. Il ne tient qu’à nous de tout faire pour créer la graine du bien et lutter contre la croissance et la démesure du Mal qui distille son poison éternellement. Vous voulez vous mettre de quel côté ? Et même si vous choisissez de vous poser du côté du Bien, est-ce que cela sera le bon choix lorsque l’on voit que même si le Bien gagne une victoire, le Mal restera pérenne…

Et la durée de l’existence humaine est définit sous le simple terme : la vie. La vie … Qu’est-ce que réellement que la vie ? Vous avez une réponse ? Personnellement non, et je pense que c’est mieux ainsi. Cette question existentielle qui nous taraude et nous hante est ce qui fait de nous des âmes en peine et également des âmes « pleines ». Car nous savons tous que même si la vie est le meilleur antidépresseur qui soit, elle se terminera un jour ou l’autre sans que l’on puisse y faire quoique ce soit. Il ne sert peut-être à rien de penser à tout cela, tout le monde vous dira que pour vivre son futur il faut tout donner à son présent mais je pense que c’est plus que cela … Quand je me regarde dans le miroir, je vois ce que j’étais, ce que je suis et ce que je serais mais je ne sais pas, je ne sais pas quoi penser. Est-ce que tout ce que j’ai fait, tout ce que je fais et tout ce que je ferais à l’avenir est important ? Est-ce que c’est important pour moi, pour d’autres personnes, est-ce que je laisserai mon empreinte sur cette Terre avant que le sablier du temps n’égrène ses derniers grains de sable? Est-ce que j’arriverai à être le héros de quelqu’un ? Des questions, des questions qui, sans cesse, tourbillonnent dans mon esprit et imprègnent chaque parcelles de mon être et de mon âme.

Notre vie est ce que l’on pourrait dire un empire de poussière, elle peut s’envoler dès les premiers coups de vent et sombrer à travers les tempêtes que le destin nous envoie. Nous pourrions bâtir les meilleures fondations qui soient, est-ce que cela sera suffisant pour vivre pleinement et faire en sorte d’oublier la fatalité qui nous guette et qui régit notre vie ? Je ne pense pas non… Mais la vie est un paradoxe car pour la vivre totalement, il ne faut pas oublier qu’elle est si fragile… Bien que difficile, il nous faut admettre que tout ce que l’on va ériger finira en poussière, que ce soit des choses matérielles ou des sentiments … Pourquoi entreprendre quelque chose alors que nous savons pertinemment que tout repartira au néant ? Il n’y a nulle montagne qui ne peux être gravie, nul cœur qui ne pourrait se résoudre à éprouver du bonheur, mais à quoi bon … Si les sentiments ne sont qu’éphémères, à quoi bon s’évertuer à faire le bien autour de soi si l’on ne reçoit rien. La meilleure des façons d’être malheureux, c’est d’essayer de rendre heureux toutes les personnes autour de soi.

Notre vie est un empire de poussière.

David.

Mensonges contre vérités

Everybody-lies-Dr-House-quote-background

Le mensonge est la vérité des faibles.

George Orwell a dit : « Dans ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire ». Il n’existe quasiment plus de personnes franches, les gens se cachent derrière des masques. Quel monde triste dans lequel on vit… Soyez différents de la majorité des gens, n’hésitez pas à dire la vérité, à exprimer ce que vous pensez. Passez outre les diffamations, les villainies des gens, vivez pour vous et ne portez pas de masque. Le naturel de l’âme et de la parole, il n’y a que ça de vrai.

Parlez sans filtre quoiqu’il arrive, faites comme moi !

David.

Les mots…

EMbcdX

One Word One Love One Word One Friendship One Word One Lie One Word One Truth One Word One Smile One Word One Laugh One Word One Cry One Word One Heart.

Les mots sont forts, ils contiennent toutes nos émotions, nos sentiments, nos pensées, nos peurs, nos craintes, nos rires… Les mots ne se gaspillent pas.

La plupart des gens ne parlent plus qu’ils ne pensent.

Un mot peut être la clé d’un cœur ou d’une âme.

Savoir manier les mots est signe de sagesse…

David.

Bienvenue visiteurs !

Bienvenue visiteurs, tu es ici pour lire mes écrits, des textes en tout genre. Mon rêve est de devenir écrivain, j’aimerai donc vous partager tout ce que ma plume me dicte.

Vous connaissez le vrai pouvoir, la magie des mots ? Quand les mots vous touchent au plus profond de vous-mêmes ? Quand vos maux sont retranscrits à la perfection ?

J’aimerai que mon écriture soit totale, que mes écrits touchent le plus de gens possible… L’écriture est un exutoire, faire couler l’encre pour se sentir mieux et aider les autres par la même occasion… comment cela pourrait-il en être autrement? Narrer, définir et décrire la vie comme il le faut, je m’y emploie… et faire rêver par des histoires venues de mon subconscient, imaginées telles des pensées attrapées au vol, j’espère y arriver… Un écrivain, c’est celui qui, même en disant ce qui est le plus banal possible, arrive à faire passer quelque chose d’extraordinaire…

David.